logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

05/01/2007

Présentation du bouquin-blog

1019 jours de détention
ou
La vie en prison, vue de « dedans », comme si vous y étiez…



Extrait de la correspondance adressée à ma fille, pour lui présenter mes conditions de détention et mon « nouveau » cadre de vie.


A travers 300 pages, les auteurs nous mènent dans la vie quotidienne que partagent 64.000 détenus pour 49.000 places.

Tous ne sont pas logés à la même enseigne.
On peut passer du taudis au palace (ou presque).

Ce témoignage ne pouvait être fait que de l’intérieur, pendant un temps de détention… long.

Il reprend les échanges épistolaires entre un père (la soixantaine) et sa fille (un quart de siècle). Il a pour but de faire connaître, à celui qui veut le savoir,… ce que vit un détenu « moyen »… pas inculte, mais pas VIP, non plus.

Ce document se veut descriptif, pas polémique, rien que réaliste.

Les auteurs se réservent le droit d’y faire une suite, plus constructive, plus polémique…

Extrait de l’avant-propos.

Pour le prévenu ou le condamné, pour la famille de celui-ci, pour les intervenants en leur faveur, le passage du mur d’enceinte et de la porte d’entrée d’une prison n’est pas un acte simple, il est toujours chargé d’appréhension.

Pour le prévenu et le condamné, pour leur famille, la prison est un monde à part, hors du lieu et hors du temps.

Le but de cet ouvrage est de vous le faire découvrir « de l’intérieur ».

Les auteurs pensent qu’il sera d’un bon usage pour le futur prévenu ou le futur condamné, pour leur famille, pour tous les intervenants en prison (enseignants, animateurs, travailleurs sociaux, visiteurs de prison, aumôneries), mais aussi pour les magistrats, les avocats, les élus locaux et nationaux, pour tous ceux pour qui la prison pose « question ou problème », et pourquoi pas pour le personnel des établissements pénitentiaires.
….

J’ai écrit, sans chercher à faire du sensationnel, juste pour expliquer, pour faire comprendre, pour permettre d’imaginer à celui qui est « dehors », la vie de « dedans ».
J’ai essayé d’être concret, réaliste, positif, sans pour cela masquer ce qui y est désagréable.
J’ai aussi entrepris la rédaction de sujets, que bien vite, je ne sais plus qui, a appelé des « chroniques », que j’ai envoyées à mes correspondants (famille et amis).
….
Je ne prétends pas être « objectif »…

Je décris les lieux et les événements, comme je les ressens, comme je les vois, et il est bien évident qu’un autre détenu pourrait en faire une description toute autre… Je pense que les deux versions mériteraient « attention ».

Chacun a « sa » vérité, chacun vit « sa » détention, avec son caractère, son passé, son avenir… et cela peut influencer son jugement et son appréciation sur ce qui l’entoure et ce qu’il vit.
….

C’est ma détention que je décris.
Chacun vit sa détention avec ses émotions, son cœur, son passé, son futur.

Etre en prison à 20 ans, ce n’est pas la même chose que l’être à 60.

Y être malade, inactif, seul ne permet pas de sentir l’environnement d’une personne saine de corps et d’esprit, qui a réussi à y occuper son temps en le rendant utile, qui est entouré par une famille et de nombreux amis.

Ce bouquin ne se veut pas polémique et veut n’être que le reflet de ce qu’une large majorité de détenus vivent au quotidien.

Je pense n’avoir trahi personne et j’ai trop en mémoire des situations catastrophiques pour prétendre que la prison est un lieu joli où il est agréable d’y vivre.


Au fil des jours qui vont suivre, je vous mettrai sur ce blog, le texte de mon bouquin, n’hésitez pas à me mettre des commentaires, vos impressions, posez-moi des questions, il n’y en a pas d’indiscrète…

Le bouquin de Paul DENYS n’a pas encore trouvé d’éditeur.
Si vous n’avez pas la patience de le découvrir au fil des jours, vous pouvez l’acquérir en envoyant un chèque de 17 € (frais d’envoi compris) à TOP SERVICES, 31 rue des Allemands à 57000 METZ. Pour 13 €, je peux vous l’envoyer par e-mail (150 pages A4).

22:10 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (13)

Commentaires

J'ai envie de savoir ; à bientôt j'espère. Je vous salue.

Écrit par : monique-âne | 05/01/2007

Bonjour et bienvenue à la Grande Bloguerie.

Dominique

Écrit par : dmerlen | 05/01/2007

Bonjour et bienvenue!

mone

Écrit par : mone | 06/01/2007

Merci pour vos bons voeux et encouragements...
Je vais faire en sorte de ne pas vous décevoir,
A bientôt, pour d'autres commentaires et des questions/réponses.

Paul Denis, le 06/01/2007

Écrit par : Paul Denis | 06/01/2007

Ouah... Je découvre aujourd'hui ce blog, il me branche.
Moi, j'ai 25 ans, mais à 20 ans et même avant, j'ai connu la prison.
J'ai un peu de temps libre, because pas de taf... et j'ai bien envie de te (vous) donner mon avis sur ce que tu (vous) écris...
En fait, je vais te dire "tu", comme on l'aurait fait si on s'était croisé en prison.
J'ai une question préalable : Dis-mois, tu n'ai pas un "pointeur", car aux pointeurs, je ne parle pas, même par Internet.
Dis-moi si tu es OK...
De Alex, le dimanche 14/01/07

Écrit par : Alex | 14/01/2007

A Alex,

Tout d’abord, je te tranquillise, je ne suis pas « pointeur », j’étais, je suis ce que certains appellent un « délinquant en col blanc », pour une histoire de fric et de jalousie…, mais si tu veux, nous n’en parlerons pas, parce que le but de ce blog-bouquin, n’est pas de parler de moi, mais des conditions matérielles et psychologiques actuelles (entre 2001 et 2004) en Maison d’Arrêt (à Metz – 57) et en Centre de Détention (à Saint Mihiel – 55). Tu vois un vaste programme, mais je pense que c’est important que l’on sache…
Si tu peux (veux) me donner ton avis sur ce que j’ai écrit, c’est bien volontiers que j’accepte, car cela donnera un autre regard… d’un plus jeune… Je m’engage à ne pas te censurer… (comme je pourrais le faire, puisque je suis « l’auteur » du blog). J’ai bien conscience qu’avoir 20 ans en prison, ce n’est pas en avoir 60, comme moi…
A +, donc, sur Internet
De Paul Denis, le dimanche 14/01/07

Nota : pour les non-initiés qui nous liront, un « pointeur » est un détenu pour « viol » et/ou « pédophilie », mais nous en reparlerons.

Écrit par : Paul Denis | 14/01/2007

Comme tu m’as dit qui tu es, je te dis qi je suis, un jeune qui a fait quelques (beaucoup) de conneries entre 13 et 18 ans et qui s’est retrouvé en prison. Avec plusieurs peines, j’ai fait 27 mois, donc presque autant que toi, mais ce n’est pas un concours…
Bizarre, j’ai connu aussi Metz et Saint Mihiel, mais je suis allé aussi à Nancy et Bar le Duc.
Encore une question : Tu t’appeles Paul DENIS ou Paul DENYS, j’ai trouvé les deux dans ton blog ?

De Alex, le dimanche 14/01/07, 20 heures

Écrit par : Alex | 14/01/2007

A propos de l’intro :
Le peu que j’ai lu me fait bien comprendre que tu es un intello et que tu as été assez longtemps en prison pour bien voir ce qui s’y passe.
Comme toi, je pense qu’il serait bien que beaucoup le lise, enfin, ils pourront parler sans dire des conneries, comme on en entend souvent à la TV.
Même pour les familles, c’est bien. Moi, ma meuf et ma daronne voulait que je leur parle de la prison, mais moi, quand, j’y étais, cela me branchait pas.
Aujourd’hui, je suis sorti et je n’envisage pas possible un « retour », je fais tout pour qu’il n’y en ai pas, même si ce n’est pas facile, pour le taf et le reste (je suis mécano autos), bref, aujourd’hui, avec le recul, cela me branche d’en parler, surtout quand je ne serai pas d’accord, avec toi, OK
De Alex, le dimanche 14/01/07, 22 heures

Écrit par : Alex | 14/01/2007

pas beaucoup de dames viennent vous répondre moi je leferais car la vie en prison m'atoujours interessée surtout votre façon d'expliquer les choses est saine privilégié ou non ecrire vote livre et nous le trasmettre sur le blog


merci
à -+tard

Écrit par : jacqueline | 15/01/2007

Je suis venue sur votre blog grace à Jean Louis qui a très bien décrit votre démarche de blogueur... je ne pense pas qu'en prison les êtres soient différents de ceux de l'école, on n'y découvre sans doute les m^mes caractères que de la vie extérieure, les laches, les plus courageux, les égoistes, les indifférents, les sots, les intelligents, les cruels,les fayots... etc, etc mais là il n'y a pas le mioyen de dire celui la m'ennuie je dégage on doit tout subir et ça doit être très dur. mais il y a surement beaucoup de chose qu'heureusement je ne connais pas mais je ne manquerai pas de visiter votrte blog. Ceci n'est pas du voyeurisme mais une démarche tout simplement humaine de ma part. l'homme me surprend toujours. marie france

Écrit par : marie-france | 15/01/2007

Que du vrai… c’est ce que j’ai voulu faire, tout d’abord pour ma famille, puis pour mes amis, puis pour vous, mes lecteurs. J’ai conscience d’avoir été honnête en le faisant. Le fait qu’un autre détenu, Alex, accepte de participer à ce blog, en donnant son avis de « Jeune » me plait bien, ainsi je pense que vous (nous) aurez une vision pour réaliste de ce que nous avons vécu.
Toutes vos questions m’intéressent… aussi, n’hésitez pas.
Le fait que vous soyez une femme (et une mère, peut-être) m’apportera un regard que ma famille (trop impliquée) ne pouvait me donner.
De Paul Denis à Jacqqueline, le 16/01/06

Écrit par : Paul Denis | 16/01/2007

Ce n’est pas du voyeurisme… et je ne pense pas être un exhibitionniste, non plus.
Le fait de montrer et de faire connaître, l’envie de faire cela, m’ont été inspiré par la méconnaissance que nous (ceux qui sont dehors) avons des conditions carcérales… J’y ai été poussé par un ami « éducateur » qui, aujourd’hui, grâce à ce livre comprend mieux les réactions de ses « protégés »…
Il est vrai que la population carcérale est bien identique à celle que nous fréquentons tous les jours, avec la réserve que c’est plutôt le bas du panier qui compose la majorité des détenus… Il est sûr que ne pas pouvoir choisir ses « fréquentations » est très pénible et je dirai même traumatisant… car cela vous oblige à une « réserve » contre nature, car forcée si vous êtes quelque peu sociable…
N’hésitez pas à me questionner.
De Paul Denis, à Marie France,le 16/01/06

Écrit par : Paul Denis | 16/01/2007

En fait, je ne m’appelle pas DENIS, ni DENYS, pas plus que Paul. J’ai pris un pseudo, car je suis d’une famille nombreuse et ne voulant « déranger » personne, par un rappel de mon séjour en prison, ma fille (qui ne s’appelle pas Clémence non plus) et moi, avons pris des pseudos, aussi tu peux m’appeler Paul.
Comme tu es allé à Metz et St Mihiel, l’échange sera d’autant plus « réaliste » puisque nos lecteurs auront la double vision, celle d’un jeune et celle d’un vieux…. Cela devrait être instructif…
De Paul Denis, à Alex, le 16/01/07

Écrit par : Paul Denis | 16/01/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique