logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

01/03/2007

Libération conditionnelle, Mise à l'Epreuve

Sans Conditionnelle, sans Mise à l’épreuve

J’ai bénéficié, comme on dit dans le jargon carcéral et judiciaire, d’une sortie sèche… c'est-à-dire que l’on m’a remis en liberté sans aucune préparation et sans aucun contrôle d’une éventuelle possibilité de réinsertion.
J’avais fini ma peine de prison… j’étais libre… de faire ce que je voulais…
Je n’avais donc aucun compte à rendre… ce qui n’est pas la solution « offerte » à de nombreux anciens détenus qui restent sous le coup d’une « mise à l’épreuve », c'est-à-dire qu’il devra, non seulement ne pas récidiver, mais il devra rendre des comptes à un représentant du JAP (Juge d’application des Peines), il devra « prouver » qu’il a bien un domicile, des revenus, bref qu’il est un citoyen dans le rang…, mais il devra, aussi, signaler ces changements de situation, ses allers et venues Tout cela me semble bien artificiel, parce que ledit travailleur social n’a pas les moyens de vérifier quoi que ce soit (il doit s’occuper de 150 à 200 individus qu’il ne voit que tous les 3 mois, pendant un quart d’heure).
Cette mise à l’épreuve peut durer de nombreux mois, voir souvent, plusieurs années si le gars a eu comme peine, un certain nombre de mois de prison ferme ou avec sursis ET une mise à l’épreuve de beaucoup plus de mois. Toutes ces mises à l’épreuve se cumulent et, au final, ce peut être plusieurs années…
Comme je l’ai déjà dit ce n’est pas d’une efficacité certaine, mais cela gêne la véritable réinsertion qui parfois nécessite des décisions rapides… Le mot « gêne » est peut-être un peu fort… mais en tout cas, cette mise à l’épreuve n’aide pas l’ancien détenu à se réinsérer, car personne l’aide, l’écoute l’épaule, et c’est, souvent, de ces aides qu’il a besoin.

J’ai laissé sous silence, « sans conditionnelle », c’est une erreur, car pour moi, ce devrait être un passage obligé… pour ton ancien détenu, mais une « libération conditionnelle »… réelle avec une aide à la réinsertion et à la remise en société. Aujourd’hui, rien n’est fait dans ce sens, le contrôle n’est guère plus contraignant que la « mise à l’épreuve », mais nous en reparlerons, en final de blog, quand je vous donnerai « mes » avis et opinions… sur le but de la prison… et son utilité.


1019 Jours de détention… en Maison d’Arrêt
Extrait de la correspondance adressée à ma fille, pour lui présenter mes conditions de détention et mon « nouveau » cadre de vie (voir nos précédents échanges : index sur la journée du 14 janvier 2007, sur la journée du 21 janvier : un lexique vous donne quelques définitions de termes qui méritent une explication et/ou un commentaire).
Au fil des jours qui vont suivre, je vous mettrai sur ce blog, le texte de mon bouquin, n’hésitez pas à me mettre des commentaires, vos impressions, posez-moi des questions, il n’y en a pas d’indiscrète…

Le bouquin de Paul DENYS n’a pas encore trouvé d’éditeur.
Si vous n’avez pas la patience de le découvrir au fil des jours, vous pouvez l’acquérir en envoyant un chèque de 17 € (frais d’envoi compris) à TOP SERVICES, 31 rue des Allemands à 57000 METZ. Pour 13 €, je peux vous l’envoyer par e-mail (150 pages A4).

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique