logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/04/2007

Remerciements...

Post scriptum :

Un grand merci à mes 39 correspondants (réguliers) et surtout à mon épouse et à mes enfants qui ont éprouvé le besoin d’en savoir plus sur notre vie carcérale.

Un grand merci à tous ceux qui m’ont permis de dactylographier toutes ces pages que j’ai écrites pendant mes temps libres et, surtout, mes « nuits ».

A vrai dire, si je ne l’avais pas fait pendant ma détention, je ne pense pas que j’aurais eu le courage, … d’écrire ce passé, après ma sortie…

A vrai dire, la nécessité de réaliser la mise en forme de ce qui était déjà écrit, m’a coûté.
Mais je m’étais promis de le faire et je l’ai fait.

Il est vrai que tout cela n’aura, peut-être, été fait que pour moi-même, pour nous-mêmes.

Il est vrai que je me suis voulu être un témoin, certes, pas un témoin impartial, mais peut-on l’être, en de telles circonstances… ?

Cependant, je pense avoir été honnête à votre égard, en vous apportant une information que personne ne peut vous donner, s’il n’a pas séjourné, un certain temps, ou plutôt, un temps certain… en prison.

En tout cas, j’ai été honnête, envers moi-même et envers mes proches, en leur apportant l’information qu’ils avaient besoin d’avoir pour accepter ce passage difficile, ce temps difficile, que j’ai passé en dehors de mon milieu naturel qu’est ma famille.

Un merci, aussi, à tous les lecteurs de ce blog. J’espère que je leur ai apporté ce qu’ils souhaitaient connaître. Par leurs questions et commentaires, nous l’avons complété. Il reste « ouvert »…

Paul-Denis



1019 Jours de détention… en Maison d’Arrêt
Extrait de la correspondance adressée à ma fille, pour lui présenter mes conditions de détention et mon « nouveau » cadre de vie (voir nos précédents échanges : index sur la journée du 14 janvier 2007, sur la journée du 21 janvier : un lexique vous donne quelques définitions de termes qui méritent une explication et/ou un commentaire).
Au fil des jours qui vont suivre, je vous mettrai sur ce blog, le texte de mon bouquin, n’hésitez pas à me mettre des commentaires, vos impressions, posez-moi des questions, il n’y en a pas d’indiscrète…

Le bouquin de Paul DENYS n’a pas encore trouvé d’éditeur.
Si vous n’avez pas la patience de le découvrir au fil des jours, vous pouvez l’acquérir en envoyant un chèque de 17 € (frais d’envoi compris) à TOP SERVICES, 7 Bld d’Alsace à 57070 METZ. Pour 13 €, je peux vous l’envoyer par e-mail (150 pages A4).

Commentaires

Bonjour Paul,

Depuis quelques semaines,, je n'ai pas eu beaucoup de temps pour mettre un mot à chacune de tes notes. Mon épouse a subi une opération du pied, sans gravité, pais qui l'obligeait à ne pas marcher. Il y avait un peu plus de travail quotidien et j'ai restreint les commentaires. Cette période n'est pas encore terminée .
Tu as apporté un éclairage très intéressant sur ton cas, et en homme déjà construit quand tu as été interné, tu as su gérer l'attente de la sortie.
Dans ton cas, celui d'une condemnation de quelqu'un qui n'est pas au départ et ne sera pas ensuite un danger pour la vie d'autrui, la privation de liberté ne me semble pas obligatoire. Un travail non rémunéré auprès dela collectivité, d'une durée équivalente ou plus longue est tout aussi contraignante.
Mais pour ceux qui ont du sang sur les mains, qui sont encore jeunes, je n'ai pas la réponse. Il faut être bouddhiste pour vouloir apprivoiser un tigre !
Aucun gouvernement ne me semble avoir trouvé la solution !

Maitenant que cette page est tournée pour toi, vas tu continuer ce blog avec d'autres sujets ? C'est ce que j'attends.

Amicalalement

Le grillon

Écrit par : christian | 26/04/2007

Tu es tout excusé…
Il est vrai que j’ai été un privilégié, de par mon passé professionnel, familial et personnel qui a fait que j’ai pu m’adapter à ce monde « hostile » et désagréable en de nombreux points…, de plus, le fait d’y avoir pu être « occupé » a été primordial et si je me remémore l’état dans lequel j’étais au bout des 4 premiers mois de détention, aujourd’hui, je me dis que si on ne m’avait pas « poussé » à redemander le poste d’écrivain et si on ne me l’avait pas donné, je ne crois pas que ma « vie » y aurait été aussi cool… J’étais vraiment las de n’avoir rien à faire… et cette inutilité de mon temps me pesait « physiquement » et surtout « mentalement »…
Il est vrai que j’ai toujours pensé que la prison n’a pas été la peine la plus contraignante que l’on pouvait m’infliger… Laquelle aurait été la meilleure (la pire), je n’y ai pas réfléchi et je n’ai pas envie d’y réfléchir, mais c’est le sentiment que j’ai toujours ressenti…
Malgré ce que j’ai vu et peut-être à cause de cela, je pense que tout homme est « récupérable » si on sait lui faire confiance et surtout si on sait l’encadrer et l’aider à ne pas récidiver… En cette matière, il me semble que tous les gouvernements que nous avons connus, se spécialisent dans le coup par coup et l’éphémère… hélas…
Comme tu le sais maintenant, j’ai l’intention de poursuivre mon travail d’observation et de commentateur de la chose que l’on appelle « La Justice », en ce, à travers d’autres écrits que je publierai à partir du 7 mai 2007…
De Paul Denis à Christian, Le Grillon, le 4 mai 2007 à 22 h 30

Écrit par : Paul Denis | 04/05/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique