logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

24/08/2007

Portrait : Djamel

Djamel

C’est un jeune homme de 26 ans qui est en prison, pour un motif dont je ne me souviens plus, mais ce ne devait pas être très grave, si ce n’est qu’il avait perdu tous ses permis de conduire (il travaillait, en dernier, comme chauffeur-livreur), il avait aussi participer à un trafic de stupéfiants (dealer), mais ce n’est pas de cela que je veux vous parler, mais de son cursus personnel.

Il est d’origine algérienne, peut-être né en Algérie, mais, en fait, il a toujours vécu en France, et il est donc bien intégré, parle bien français, il a, à mon avis, suivi un cursus scolaire normal.
J’ai eu à intervenir pour lui, pour lui permettre de récupérer ses permis (il les avait presque tous), c’est pour cela qu’il s’est un peu confié à moi, chaque fois qu’il a eu des problèmes.

Sa famille, parents, sont plutôt, dirons-nous, comme beaucoup, respectueux des traditions musulmanes, ou pour le moins, respectueux de ce qui se fait dans leur communauté.

Djamel, comme tout jeune de son âge, avait une copine, une française… ce qui était déjà mal vu par sa famille. Lorsqu’il a commencé à trafiquer (revendre un peu de cannabis), cela n’a pas plu à ses parents et le temps passant, il était un peu rejeté, bien que vivant à la maison, mais le mur du silence s’était construit.

A 18 ans, comme beaucoup de jeunes de sa génération, il a demandé et acquis la nationalité française.
A l’âge de 22 ans, sous la pression familiale, malgré son désaccord, il est allé en Algérie, pour « être marié », comme cela se fait encore, donc un mariage « arrangé ».
De retour en France avec sa femme, comme c’est souvent le cas (et un peu la tradition, au début du mariage), ils (les nouveaux époux) se sont installés chez les parents. Le niveau d’intimité n’était pas terrible, vous vous en doutez bien, mais un enfant est, quand même, arrivé… Tout le monde était content, sauf Djamel qui pensait toujours à sa copine française qu’il continuait à voir, parfois, à « fréquenter » comme il dit, ce qui me laisse entendre une intimité certaine…

Quand il « tombe » en prison, pour les parents, c’était la honte et si le mariage et l’enfant avaient un peu amélioré les relations, c’était de nouveau le rejet, et ce, d’autant plus que même si « on » n’en parlait pas, « ils » savaient qu’il fréquentait encore « sa » française.
Mais, même en prison, un fils reste un fils…

Vient le problème des « parloirs ». Ses parents venaient, sa femme, je ne sais, il ne m’en a jamais parlé. Sa copine a, également, demandé et obtenu le permis de visite. Les deux « clans » ne se parlant pas… c’était un peu « beaucoup » le conflit permanent, car, ne se concertant pas, l’un et l’autre, parfois, sollicitaient un RDV-parloir pour le même jour… Ce qui ne laissa pas « indifférent » (en raison de la fréquence d’interconnexion) la préposée au RDV… Mais tant bien que mal, ce dualisme dura plusieurs mois.

Arrive le jour de la 1ère permission de sortie. Obtenue, et donc, ses parents sont venus le chercher. Le voyage a déjà été houleux.
Parenthèse : pour régler les conflits, l’habitacle d’une voiture est souvent commode… on ne peut s’échapper… Je l’ai, moi-même, utilisé lorsque je voulais dire quelque chose à un de mes enfants et que je ne voulais pas qu’il n’écoute pas et qu’il tourne les talons avant d’avoir tout entendu…
Donc 3 jours de perm, avec contrôle en gendarmerie (normal !). Le premier jour, ambiance très tendue, et Djamel manifeste le désir de retrouver sa française. « Non, tu n’iras pas », « Laisse cette traînée » et le flot d’injures usuels… Ce qui devait arriver, arriva… Djamel prend son sac, claque la porte… et disparaît… et part chez sa copine, toute heureuse. Il respecte ses obligations (contrôles policiers) et c’est sa française qui le ramène à Saint Mihiel. Ce qui n’est pas « normal » : celui qui prend en charge le transport d’un permissionnaire doit assurer l’aller et le retour, on lui fait signer une prise en charge !!!
L’incident est noté… Et ce, d’autant plus que la prison pensait ne pas le revoir. En effet, son père était allé, à la gendarmerie, déclarer sa disparition, chose que les gendarmes ne comprenaient pas puisque Djamel était venu « pointer » à chaque moment fixé. Bref, deuxième rapport d’incident qui arrive à la prison, par la gendarmerie…

Il est vrai qu’à son retour, j’avais remarqué que cela n’allait pas, ce qui ne m’a pas surpris, car c’est souvent (trop souvent) le cas… L’abattement psychologique est fréquent pour ne pas dire l’habitude… l’obligatoire…, au retour de perm.

Il est donc venu se confier à moi. Est-ce moi qui lui ai demandé ce qui n’allait pas, est-ce lui qui est venu spontanément, je ne sais plus, mais le résultat est qu’il me raconte le déroulement de sa perm… Cela me laisse perplexe… et je sens qu’il ne faut pas laisser cela prendre des proportions « irréalistes » et je lui suggère d’écrire au Juge d’Application des peines pour lui expliquer sa situation et s’excuser… ce, afin d’éviter des sanctions « lourdes »…

En fait de sanction, il n’y en a eu qu’une, que je trouve monstrueuse, et c’est à cause d’elle que je vous ai évoqué le cas de Djamel : l’administration ( et/ou le JAP) lui a fait choisir entre ses parents et sa copine, qui il préférait voir venir au parloir…

Je pense que la réponse, vous l’avez deviné, il a choisi sa copine…
Cela me semble d’autant plus monstrueux qu’à la suite de cet incident, car il ne s’agit bien que de cela, à la suite de ce conflit familial, les parents de Djamel et sa copine avaient poursuivi leur venue au parloir, sans problème, lui-même gérant, par téléphone, les heures et jours de chacun. Il me faut vous préciser que la décision de l’administration pénitentiaire n’est arrivée que deux mois après les faits…
Quand j’ai appris cela, j’étais effondré, à sa place. C’était, pour moi, d’autant plus incompréhensible que les parents, en fait, s’étaient « enfin » rendus compte de l’absurdité de leur attitude, de ce mariage forcé (combiné), de plus, il avait admis le principe d’un futur divorce, et que surtout, il me semble qu’ils avaient enfin compris que les coutumes devaient être « actualisées ».
En lui-même, Djamel était quand même content de son combat et il n’était plus inquiet quant au sort de ses trois frères et sœurs, plus jeunes… les choses avaient bougé dans le bon sens…
………………………………………………………………………………………..

Ma Prison… ou quelques questions qui fâchent…
et des solutions proposées…


Vous trouverez ci-dessous, les dates de parution de mes articles…
Sur la journée du 17 mai 2007. Nous serons donc ensemble jusqu’au nouvel an 2008… si vous le souhaitez…

A travers : « 1019 jours de détention… ou la vie en prison, vue du dedans, comme si vous y étiez… » (index sur la journée du 14 janvier)
Clémence et Paul Denis avaient tenté de vous faire vivre le quotidien d’un détenu « moyen », pas inculte, mais pas VIP, non plus.
Vous avez l’intégral de ce bouquin en début de blog, complété par vos questions / remarques et mes réponses…

A travers ces pages, Paul Denis poursuit sa réflexion, il ne se considère plus comme un détenu, mais comme un observateur qui très souvent est devenu un confident.

Nota : Sur la journée du 21 janvier, vous trouverez un lexique des mots qui méritent une explication et/ou un commentaire…



1019 Jours de détention… en Maison d’Arrêt
Extrait de la correspondance adressée à ma fille, pour lui présenter mes conditions de détention et mon « nouveau » cadre de vie
Le bouquin de Paul DENYS n’a pas encore trouvé d’éditeur.
Si vous désirez avoir sa version papier, vous pouvez l’acquérir en envoyant un chèque de 17 € (frais d’envoi compris) à TOP SERVICES, 7 Bld d’Alsace à 57070 METZ. Pour 13 €, je peux vous l’envoyer par e-mail (150 pages A4).

"Ma Prison… ou quelques questions qui fâchent… et des solutions proposées…" est en cours de relecture…. Peut-être sera-t-il publié ? En attendant, vous le découvrirez dans les jours qui suivent… Une version « papier » en auto-édition, sera disponible à partir de Septembre 2007, au prix de 17 €uros (frais d’envoi compris). Pour 13 €, je peux vous l’envoyer par e-mail (200 pages A4).


Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique