logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

10/09/2007

Portrait d'Alain (Suite)

Alain – suite -

Je vous ai déjà parlé de lui dans le livret « Formation », l’interview « De la pâtisserie à la mécanique », c’est lui (paru dans le journal interne du Centre de détention et dans « 1019 jours de détention… ou la vie en prison, vue du dedans, comme si vous y étiez… » de Clémence et Paul Denis, et repris ci-après).
.
Donc, il n’a pas connu son père naturel, il a toujours été sous la coupe d’un père qui l’a reconnu, mais qui, a priori, a été quelque peu violent envers ses enfants naturels et adoptés et même sa femme, au moins pendant quelques années. J’ai cru comprendre que ce père –homme n’était plus à la maison depuis sa douzième année. Il a dû conquérir – obtenir une liberté mal contrôlée, avec un mère bonne, mais insignifiante, pas d’autorité, qu’il chérit quand même, mais qui est incapable de l’empêcher de faire des bêtises.
Si bien que très jeune, il connaît le Juge pour enfants et, à ce que j’ai compris, il a même fait quelques séjours « en foyer », combien de temps ?... pourquoi ?... Je ne sais…
Bref… à 17-18 ans… il s’est retrouvé en prison, et il y était encore (et/ou de nouveau) quand je suis arrivé au JA Il quitte (libre) la Maison d’arrêt, un mois après mon arrivée. Il m’avait dit m’avoir vu et repéré, à l’époque, moi, je ne me souviens pas de lui… Il est vrai qu’ils étaient une cinquantaine de 18-21 ans, et que nous, les vieux, nous n’étions qu’un dizaine et même si nous n’avions aucune activité commune, nous étions sur le même étage et il se peut bien que lors d’un déplacement ou parloir, nous ayons pu nous côtoyer…
Dès sa sortie, il continue ses bêtises –délits (petits vols, braquage, conduite sans permis, etc…) et se retrouve, de nouveau, en prison avant l’hiver, à Nancy, son beau-frère (copain de sa sœur aînée) et complice était dans une autre prison de la région. En effet, entre temps, de la Moselle, sa famille était venue s’installer en Meuse… pour échapper à leur passé… en vain… Bref, il s’est retrouvé en Centre de détention, en janvier, un peu avant moi. Je ne l’ai connu, ici, qu’en octobre, début de la formation, mais lui m’avait repéré et se rappelait m’avoir vu/connu à Metz…

Depuis qu’il est en Centre de détention, il est passé, au moins deux fois au tribunal et a repris chaque fois quelques mois…A priori, c’est fini… « il ne peut y avoir d’autres affaires », m’a-t-il dit.
D’ailleurs, je lui ai fait un « bon » dossier pour une confusion de peines, et le tribunal lui a retiré 9 mois… et nos liens « amicaux » s’en sont trouvés renforcés…
Il me faut vous parler de ses projets… et il en a…
Et je pense que s’il réussit à les mettre en pratique, il sera tiré d’affaire.
En fait, je pense qu’il a compris que sa délinquance ne l’amènerait à rien si ce n’est à un retour en prison…
Aussi, dès son arrivée à Nancy, il a entrepris une formation de Mécanicien Réparateur d’Automobiles afin de passer le CAP. Je vous l’ai dit, mais vous le verrez dans l’article que j’ai fait sur lui, cette passion pour l’automobile le motive vraiment bien, même si elle a été à l’origine, partiellement, de son incarcération.
Il a été transféré, ici, avant de pouvoir passer le CAP (une aberration de plus, n’était-il pas plus « honnête » et « constructif » de lui laisser finir sa formation, alors que l’administration savait bien qu’ici, cette formation n’existait pas…).
Bref, il est transféré avant de pouvoir passer le CAP. Mais le responsable de l’Unité scolaire (qui est un homme remarquable, au niveau humain) a compris sa motivation et lui a favorisé des cours adéquats et le passage de la partie théorique du CAP… qu’il a réussi.
Son premier objectif et j’essaie de l’y aider, est de sortir d’ici avec la perspective de faire un contrat de qualification (en libération conditionnelle).
Pourquoi cette formation, parce que malgré ses désirs qui semblent être bien réels, il a des lacunes qu’il faut combler et ce type de formation (assez contraignante : travail + cours) est bien adapté à lui. Il a besoin d’un cadre, d’un appui, d’une aide, d’une surveillance. Sans cela, le pire peut être craint.
Ce CAP serait une étape… Son objectif est de créer une casse-autos ou un garage. L’idée si elle n’est pas originale, n’en demeure pas moins réalisable… avec le peu de moyens qu’il a et l’appui d’un associé… à trouver…
Pour moi, c’est le type même du jeune qui a un bon fond.
Pourquoi est-il tombé dans la délinquance ?
Je pense que c’est, en partie, en raison d’une opposition « naturelle » à son milieu familial, peut-être, aussi, comme il le dit, poussé en vue d’aider financièrement sa famille… mais ne rêvons pas… il m’a avoué avoir claqué 20.000 Francs (résultat d’un vol) en 48 heures !
Ce qui lui a manqué ? Assurément un modèle masculin. Il n’a pas eu de père ou ce qui lui en a servi de père, a été plutôt un obstacle à son épanouissement. Plusieurs fois, il m’a parlé d’un oncle maternel, mais à un autre moment, il me dit « avoir fait des coups » avec lui… Que penser d’un tel modèle ?
Ce qui est sûr, c’est que le foyer (il y était à 9 ans, avec sa sœur aînée) n’a fait qu’amplifier sa révolte, si cela se trouve, il a même fait des fugues pour rentrer chez lui... !
A ce jour, je pense qu’il est sur la bonne voie… il prend conscience des réalités, de la nécessité d’une vie « normale », pour lui, pour sa copine, pour sa future famille… hors délinquance. Il s’y prépare… et il suit même, ici, les cours préparatoires au passage du Code de la route (qu’ils peuvent passer, en détention), pour la pratique, ce n’est « plus » possible… en raison d’une évasion… lors d’un cours de conduite… (fait malheureux qui pénalise tous les autres…). Où est la justice, la réinsertion… Donc dès sa sortie, il pourra passer le permis de conduire, car, pour la conduite, je lui fais confiance… il connaît…
Pour conclure, car j’ai été bien bavard, sur Alain, je vous avouerai, pour être honnête, qu’il y a des aspects de sa personnalité que je n’arrive pas à saisir… mais cela doit être normal, je ne suis pas lui, et je ne suis pas psy…
………………………………………………………………………………………..

Ma Prison… ou quelques questions qui fâchent…
et des solutions proposées…


Vous trouverez ci-dessous, les dates de parution de mes articles…
Sur la journée du 17 mai 2007. Nous serons donc ensemble jusqu’au nouvel an 2008… si vous le souhaitez…

A travers : « 1019 jours de détention… ou la vie en prison, vue du dedans, comme si vous y étiez… » (index sur la journée du 14 janvier)
Clémence et Paul Denis avaient tenté de vous faire vivre le quotidien d’un détenu « moyen », pas inculte, mais pas VIP, non plus.
Vous avez l’intégral de ce bouquin en début de blog, complété par vos questions / remarques et mes réponses…

A travers ces pages, Paul Denis poursuit sa réflexion, il ne se considère plus comme un détenu, mais comme un observateur qui très souvent est devenu un confident.

Nota : Sur la journée du 21 janvier, vous trouverez un lexique des mots qui méritent une explication et/ou un commentaire…



1019 Jours de détention… en Maison d’Arrêt
Extrait de la correspondance adressée à ma fille, pour lui présenter mes conditions de détention et mon « nouveau » cadre de vie
Le bouquin de Paul DENYS n’a pas encore trouvé d’éditeur.
Si vous désirez avoir sa version papier, vous pouvez l’acquérir en envoyant un chèque de 17 € (frais d’envoi compris) à TOP SERVICES, 7 Bld d’Alsace à 57070 METZ. Pour 13 €, je peux vous l’envoyer par e-mail (150 pages A4).

"Ma Prison… ou quelques questions qui fâchent… et des solutions proposées…" est en cours de relecture…. Peut-être sera-t-il publié ? En attendant, vous le découvrirez dans les jours qui suivent… Une version « papier » en auto-édition, est disponible depuis Septembre 2007, au prix de 17 €uros (frais d’envoi compris). Pour 13 €, je peux vous l’envoyer par e-mail (200 pages A4).


Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique